Chirurgie du sinus pilonidal

 

1.    Exérèse Chirurgicale

L’exérèse est le traitement de référence du sinus pilonidal. Elle vise à diminuer au maximum le risque de récidive (jusqu’à 5%)
Le principe chirurgical est de retirer le kyste dans son entièreté, laissant une plaie profonde ouverte jusqu’à l’os sacrum en fin d’intervention, avec cicatrisation dirigée en postopératoire (mise en place d’une mèche comblant la cavité de manière quotidienne, jusqu’à cicatrisation complète).   

Les complications possibles sont   

  • Saignement
  • Infection
  • Cicatrisation prolongée

Les suites opératoires 

Dès le premier jour après l’intervention :

  • Trente minutes avant l’arrivée de l’infirmier(e), prenez vos médicaments contre la douleur et  réaliser une toilette sous la douche avec le pansement en place
  • L’infirmier(e) viendra par la suite nettoyer la plaie et changer le pansement avec un nouveau méchage de la cavité
  • Cette procédure sera réalisée tous les jours

La durée de cicatrisation complète est généralement de 2 à 3 mois avec comblement progressif de la plaie, de la profondeur vers la superificie.
Il peut survenir de légers saignements lors des pansement durant la première semaine. De même un suintement de la plaie est normal les premières semaines. Ce suintement ou ces petits saignements sont absorbés par la mèche. 

Au bout de trois semaines, vous pouvez reprendre des activités physiques plus importantes voire même votre activité professionnelle, mais évitez les bains jusqu’à fermeture complète de la plaie.
La durée de l’arrêt de travail est habituellement de trois semaines.

Lors de la consultation avec le chirurgien, il pourra vous être proposé un suivi avec un prestataire qui vous livrera à domicile tout le matériel nécessaire pour le changement de pansement. Les infirmiers sont en lien direct avec nous et peuvent si besoin, nous envoyer des photos afin d’adapter le type de pansement en fonction de l’évolution de la plaie. 
 

2.    Pilonidal Disease Laser Treatment (PILAT)

Cette procédure innovante et mini-invasive consiste en la destruction du sinus pilonidal sous la peau, en oblitérant les trajets associés et en favorisant la production de nouveau tissu de granulation et donc la guérison du sinus.

Elle est réalisée à l’aide d’une diode laser introduite dans le sinus, émettant une énergie thermale réglée. Auparavant il sera réalisé un curetage et un nettoyage du sinus et des ses trajets associés.

Le taux de récidive estimé entre 15 et 20% est plus élevé que pour une excérèse chirurgicale, mais pour une cicatrisation plus courte et une reprise plus rapide de l’activité physique et professionnelle.

Les complications possibles sont 

  • Infection
  • Sérome
  • Hématome
  • Abcès

La douche est autorisée 24heures après la procédure

Des suintements peuvent persister pendant 2 à 3 semaines. Il s’agit d’une procédure peu douloureuse qui ne nécessite pas de soins particuliers, hormis un recouvrement de la zone opérée avec un pansement simple jusqu’à arrêt des suintements. 
La durée de l’arrêt de travail est habituellement de 24 à 48 heures.

Les fossettes pilonidales se présentent sous la forme d’un orifice cutané au niveau du sillon interfessier. Elles peuvent être favorisées par des micro-traumatismes répétés à type de frottement et/ou d’écrasement, ou bien chez des personnes prédisposées (pilosité marquée, peau grasse, surcharge pondérale, pli interfessier profond...). 

Parfois, la migration sous la peau via ces fossettes d’un ou plusieurs poils peut secondairement générer une éventuelle réaction inflammatoire locale à l’origine d’une cavité sous-cutanée, formant ainsi le sinus pilonidal ou encore appelé kyste sacro-coccygien.

Le sinus pilonidal ou kyste sacro-coccygien est une cavité sous la peau pouvant être amener à s’infecter. Il se situe en haut du sillon interfessier, survenant deux fois plus souvent chez l’homme que chez la femme, en général entre 15 et 30 ans. Il peut se présenter sous une forme aiguë avec un abcès douloureux ou sous une forme chronique avec un écoulement purulent itératif par un ou plusieurs orifices cutanés. 

Traitement de l'abcès anal

L’incision en cas d’abcès permet de soulager la douleur. Par la suite ou bien en cas d’une forme chronique, un traitement chirurgical peut vous être proposé.

Généralement l’intervention se réalise sous anesthésie générale mais peut se réaliser sous anesthésie loco-régionale, après évaluation en consultation avec le chirurgien puis l’anesthésiste.

Nous vous proposons une prise en charge dans notre nouveau Centre de Chirurgie Ambulatoire innovant, de qualité hôtelière, permettant une fluidité de votre parcours chirurgical en une journée.